ActualitésMyCFIA

Décryptage Clean Label par Nutrimarketing

By 5 juin 2019 No Comments

Le concept de Clean label – des produits contenant des ingrédients propres et simples reconnus par les consommateurs – n’est pas nouveau, mais il a été mis à l’honneur ces dernières années, car les consommateurs, soucieux de leur santé, veulent savoir ce qu’ils mettent dans leurs corps.

Le défi du Clean label va bien au-delà de simplement retirer les additifs artificiels d’un produit. Il s’agit d’authenticité, de traçabilité, d’agriculture biologique ou durable… bref de sincérité ! Des produits à base d’ingrédients simples, familiers et pas ou peu transformés de manière traditionnelle et durable, en toute transparence sur le bien-être animal et l’origine des ingrédients.

Alors que 73% des consommateurs sont prêts à payer plus pour un produit alimentaire fabriqué à partir d’ingrédients qu’ils reconnaissent et en lesquels ils font confiance, il n’est pas étonnant que les ventes mondiales de produits alimentaires clean label atteignent 180 milliards de dollars d’ici 2020[1] et que le marché mondial des ingrédients clean label atteigne 47,50 milliards de dollars d’ici 2023[2].

Pour rendre son produit clean, voir clear label, il faut enlever tout ce qui fait peur aux consommateurs : additifs, huile de palme, pesticides, nitrites, OGM, bisphénol, … et ajouter de la naturalité (superaliments, du végétal, …), du local, du moins transformé (raw, brut, frais, entier, …) de l’authentique, de l’artisanal, du bio, de l’éco-responsable, …

Les fabricants d’ingrédients et de PAI sont toujours très à l’écoute des tendances de consommation et force de propositions innovantes pour répondre aux attentes des industriels.

Par exemple le marché des colorants naturels a dépassé celui des colorants artificiels depuis 2011, après qu’une étude de l’Université de Southampton (UK) ait montré un lien entre consommation excessive de certains colorants artificiels et l’hyperactivité chez l’enfant.

Aujourd’hui, les PAIstes, proposent des aliments colorants pour remplacer même les colorants naturels et simplifier les listes d’ingrédients.

Le même phénomène a lieu sur le marché des arômes, ou les préparations arômatisantes commencent à remplacer le terme « arôme » dans la liste des ingrédients.

De nombreux fournisseurs proposent également leurs ingrédients ou PAI en Bio afin de répondre à l’explosion du marché français (+ 17 % en 2017).

Enfin les ingrédients sont proposés avec des origines certifiées pour rassurer les consommateurs qui ne sont que 30 % en France (l’un des pire score d’Europe) à avoir confiance dans l’industrie agroalimentaire.

Sur la tendance Clean Label, comme sur d’autres, les ingrédients nouveaux d’aujourd’hui font les produits nouveaux de demain.

Par NutriMarketing

[1] Euromonitor 2016

[2] Mordor Intelligence 2018

Leave a Reply